Notre-Dame-du-Cap

Marche - Pèlerinage

Groupe de Montréal

Pèlerinage à pied, organisé chaque année par la corporation
LÈVE-TOI ET MARCHE !

Départ : 6 août
Arrivée au sanctuaire Notre-Dame-du-Cap : 14 août
Fête de l'Assomption à Notre-Dame-du-Cap : 15 août

Informations :

_____________________________________________________

Inscription

On doit s'inscrire avant le 22 juillet 2018.
Dépliant d'inscription et informations, prévu pour être imprimé recto-verso :
Fichier PDF Inscription 2018

Pour s'inscrire, envoyer paiement et formulaire complété à:
LÈVE-TOI ET MARCHE !
1-2020 rue Sicard, Montréal, Qc, H1V 2Y2

_____________________________________________________

Feuille annonce

On peut participer à faire connaître le pèlerinage en imprimant et distribuant la feuille annonce :
Fichier PDF Feuille annonce 2018

_____________________________________________________

Cahier du pèlerin

Dépliant de consignes et démarche spirituelle, prévu pour être imprimé recto-verso sur papier légal :
Fichier PDF Cahier du pèlerin

_____________________________________________________

Parcours

Parcours détaillé, avec distances, horaires, activités, contacts, sur 4 pages format 8,5" x 11" :
Fichier PDF Parcours 2018

_____________________________________________________

Pèlerinage 2017

Photos du pèlerinage 2017: Photos 2017

_____________________________________________________

Les Franciscains de l'Emmanuel

Sur le site web des Franciscains de l'Emmannuel, informations sur le prochain pèlerinage et plusieurs photos des pèlerinages passés:
http://franciscains-emmanuel.com/pelerinage-a-pied/

_____________________________________________________

L'historique de l'origine du pèlerinage à pied de Montréal

Le pèlerinage s'inspire de la plus ancienne tradition, depuis Abraham, Jésus, jusqu'à nos jours. Il s'adresse à tous.
LE PÈLERINAGE MARIE-REINE-DE-LA-PAIX nous vient de Pologne, et son thème : la paix par la réconciliation.
Commencé par Suzette Gill de Montréal et de Québec en 1984 et encouragé par les évêques des parcours, il se déroule chaque année durant la neuvaine de l'Assomption de Marie; il se termine le 15 août au sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap.
Depuis 1988, d'autres groupes se sont ajoutés et partent de divers endroits du Québec.

Plus de détails sur l'origine:
Fichier PDF Genèse du pèlerinage

_____________________________________________________

"Prier avec ses pieds"

Si l'on dit que chanter, c'est prier deux fois, marcher, dirons-nous, c'est prier avec les pieds.

La prière est une route. Elle est la voie de l'homme vers Dieu, le chemin par lequel l'être humain ouvre la porte de son coeur et sur lequel il se laisse rencontrer par Dieu qui se donne et vient à lui.

La prière est un voyage, non comme une drogue qui emporte hors de soi-même, mais un voyage intérieur qui mène au plus intime de soi, «plus intime à moi-même que moi-même» disait saint Augustin; c'est là qu'habite l'Esprit de Dieu; en termes bibliques, cette part intime de l'être humain se nomme le coeur.

La prière enfin est un déplacement; se mettre en présence de Dieu, accueillir sa parole, la prier, c'est changer de place, c'est accepter d'être transformé dans ses attitudes et son état d'esprit.

Comment prier avec ses pieds ?
La marche donne un rythme et je suggère cette prière dans laquelle les Orientaux sont nos maîtres: la prière du coeur. Elle consiste à répéter sans cesse une courte prière ou le nom de Jésus: «Jésus Sauveur», «Jésus, fils de Dieu Sauveur, prends pitié de moi pécheur». Essayez et vous verrez que cette forme de prière apaise profondément le fond de l'être qui se laisse habiter par la présence de l'Esprit de Dieu, douce, pacifiante et aimante.

Prier avec ses pieds

La prière du chapelet accompagne notre marche. Marie entend la prière du pèlerin qui lui demande de prier à toutes ses intentions: «Prie pour nous, Marie, prie pour nous qui sommes pauvres et pécheurs». Il est bon de temps en temps de goûter le silence, d'écouter simplement le pas des marcheurs, de savourer la présence.

La nature enfin est propice au chant de louange et des phrases des psaumes viennent alors aux lèvres: «Ô Seigneur notre Dieu, qu'il est grand ton nom par tout l'univers». Saint Bernard lui-même aimait parcourir seul, la nuit, les champs et les bois autour de Clairvaux, disant qu'il n'eut jamais d'autres maîtres que les chênes et les hêtres.

Marcher, c'est respirer le vent, la pluie, les arbres et les fleurs et entrer en communion avec le vivant. Marcher, c'est se laisser décrasser le coeur, aller au-delà de soi et y percevoir la présence de Dieu.


Version imprimable du texte: Fichier PDF "Prier avec ses pieds"


Haut de page